Immobilier

Comment réussir son investissement locatif saisonnier : guide et conseils

Par Patricia , le 06/09/2021
Investissement locatif saisonnier

Le succès retentissant d’Airbnb a fortement contribué à populariser l’investissement locatif saisonnier en France. Facile à mettre en place, et surtout sécurisé, ce type de location représente aux yeux de beaucoup d’investisseurs une véritable aubaine. Dans ce dossier, nous vous proposons de revenir en détail sur les réels avantages de cette forme d’investissement immobilier. Nos experts partagent également leurs conseils pour optimiser vos revenus avec ce mode d’investissement.

Quels sont les avantages de l’investissement locatif saisonnier ? 

L’investissement locatif saisonnier est une démarche qui consiste à investir dans un bien immobilier (maison ou appartement) en vue de le mettre en location sur des courtes durées. Ce type de placement présente plusieurs avantages :

Une forte rentabilité 

Si l’appartement ou la résidence louée est situé dans une bonne zone géographique et qu’il est bien géré, le propriétaire peut très vite rentabiliser son investissement. En effet, les revenus issus d’une location saisonnière sont globalement plus élevés que ceux d’une location classique

Prenons l’exemple d’un petit appartement meublé situé à Paris qui se loue normalement autour 800 euros par mois. En location saisonnière, le prix pour un tel bien peut atteindre 60 euros la nuitée. Si cet appartement est loué par différents occupants pendant les 30 jours, cela revient à 1800 euros par mois de revenus. Même en considérant qu’il ne soit occupé que pendant 15 jours, les revenus obtenus (900 euros) restent plus élevés que pour une location classique.

Quasiment aucun risque d’impayé 

Lorsqu’on investit dans l’immobilier locatif classique, on n’est jamais vraiment sûr d’encaisser son loyer à bonne date. Quels que soient les revenus du locataire, il peut toujours, pour une raison ou une autre, ne pas payer. Pour réclamer son dû, il faut alors se lancer dans une longue et coûteuse procédure judiciaire dont l’issue n’est pas toujours certaine.

Par contre, dans la grande majorité des locations saisonnières, le locataire verse le loyer avant d’intégrer le bien. De plus, si le logement est situé dans les zones prisées comme les bordures de plage, les locataires versent généralement un acompte plusieurs mois à l’avance. Cette avance de trésorerie donne encore plus de sérénité au propriétaire. 

Un logement mieux conservé 

Opter pour la location saisonnière, c’est également se prémunir contre les détériorations courantes dans la location classique. En effet, les locataires des biens meublés n’occupent le bien que sur quelques jours, voire quelques semaines. 

Par conséquent, ils sont rarement à l’origine de dégradations importantes. De plus, il est possible d’exiger le dépôt d’une caution avant l’intégration du bien. Cela oblige les locataires à être encore plus précautionneux. 

Une fiscalité avantageuse 

Le propriétaire d’un bien en location saisonnière bénéficie automatiquement du statut de Loueur en Meublé Non Professionnel (LMNP). Avec ce statut, deux régimes fiscaux peuvent être appliqués :

  • Le régime Micro-BIC. C’est le régime de base. Il s’applique automatiquement lorsque les revenus sont inférieurs à 70 000 € TTC/an. Il induit un abattement forfaitaire de 50% sur les recettes annuelles. Il suffit de remplir la case des revenus complémentaires pour en bénéficier ;
  • Le régime réel. Ce régime s’applique pour les recettes locatives supérieures à 70 000 € TTC/an. Il permet de déduire les intérêts d’emprunt, les frais d’entretien et de réparation, les frais d’assurance et de bénéficier de nombreux amortissements. 
reussir investissement locatif saisonnier

Comment investir dans la location saisonnière avec succès ? 

Pour réussir un investissement locatif saisonnier, il est important de tenir compte des paramètres suivants : 

L’emplacement du bien 

Pour rentabiliser rapidement votre investissement locatif saisonnier, choisissez un logement bien situé. En effet, la situation géographique d’un appartement ou d’une résidence est directement liée à son attractivité. Tenez-en donc bien compte au moment de l’achat. 

Dans l’idéal, optez pour un bien proche de sites d’intérêts touristiques, avec un accès facile aux commerces et commodités. Sachez par exemple que les touristes à la recherche d’une résidence en bordure de mer ont tendance à privilégier celles qui permettent de se rendre à la plage à pied. Si c’est un appartement, ils privilégieront ceux qui sont faciles d’accès en transport en commun et proches des lieux touristiques. 

Le type de bien

En matière d’investissement immobilier locatif, il faut choisir entre appartement et résidence. Pour cela, il faut tenir compte des avantages et inconvénients propres à chaque option.

Si vous faites le choix d’un appartement, l’idéal est qu’il soit situé en centre-ville ou dans un quartier présentant un intérêt pour le tourisme. Le prix à la location de ce type de bien est logiquement moins élevé que celui d’une maison. Cependant, le taux élevé d’occupation peut rapidement équilibrer la balance. En effet, avec ce type d’investissement locatif saisonnier, les locations de courte durée sont beaucoup plus fréquentes. Ce qui permet d’atteindre rapidement le seuil de rentabilité.

Dans le cas d’une résidence en location saisonnière, la situation géographique est tout aussi importante. En fonction de la ville et de ses atouts, l’idéal est de privilégier les biens proches des pôles d’intérêt. Ce type de bien répond généralement aux attentes des familles ou groupes d’amis. La durée moyenne des locations est plus longue. Cependant, le taux d’occupation d’une résidence en location saisonnière est généralement moins élevé que pour un appartement. 

Bien fixer le prix

C’est l’un des facteurs déterminants pour la réussite de votre projet d’investissement locatif saisonnier. Mais c’est également l’une des tâches les plus délicates. Un prix mal fixé peut en effet suffire, à lui seul, à plomber vos revenus ou carrément vous ruiner.

Pour déterminer le bon prix pour votre résidence ou votre appartement en location saisonnière, vous pouvez simplement vous aligner sur les prix pratiqués par vos concurrents. Dans ce cadre, assurez-vous de tenir compte du nombre de pièces, mais aussi de la situation géographique, de l’ameublement et des éventuels services supplémentaires proposés.

Si vous avez du mal à vous en sortir, n’hésitez pas à demander l’assistance d’un professionnel. Cela pourrait vous éviter bien des complications.

Investissements locatif saisonnier

Petits conseils de fin

Un projet d’investissement locatif saisonnier doit être bien mûri. Ne vous lancez surtout pas sur un coup de tête et n’hésitez pas à vous faire accompagner. Que ce soit pour l’achat du bien immobilier ou pour sa gestion, les conseils d’un expert ne sont jamais de trop. 

Patricia