Déco & Travaux

Comment isoler un mur humide enterré ?

Par Philippe , le 12/09/2021
mur humide enterré à isoler

Les murs, les caves et les sous-sols sont souvent des endroits humides à cause de leur configuration. Étant donné que ces endroits sont enterrés, il n’est pas toujours facile de lutter contre l’humidité qui règne dans ces zones. Si vous souhaitez le faire, sachez que vous êtes au bon endroit. Vous trouverez en réalité ici des astuces qui vous aideront à cet effet.

Faire appel à un spécialiste pour un traitement depuis l’extérieur

Plusieurs solutions sont disponibles pour isoler un mur humide enterré. Vous pouvez par exemple recourir à un professionnel pour identifier la mesure adaptée au problème présent dans votre habitation. L’option convenable est de combattre les infiltrations d’eau depuis leur source.

Cette mesure est souvent presque impossible à réaliser lorsque vous constatez la présence de l’humidité dans une cave ou dans un sous-sol. Ainsi, bien que le traitement depuis l’extérieur soit la solution recommandée, vous serez obligé d’excaver ou de retirer les quantités de terre qui s’y trouvent.

Généralement coûteux et difficile à concrétiser, ce processus nécessitera certainement l’intervention d’un spécialiste pour éviter tout désagrément. Cependant, si le traitement extérieur est impossible, celui-ci pourra même trouver une solution pour un traitement intérieur de votre mur.

Faire un traitement depuis l’intérieur

Le traitement intérieur des murs enterrés se fait surtout par l’application d’un enduit d’étanchéité. Ce procédé est complété par l’utilisation d’un mortier ou par l’injection de produit sur le mur concerné. Pour utiliser cette technique, vous pouvez suivre les étapes suivantes.

Procéder au décapage des murs et du sous-sol et appliquer un enduit d’étanchéité

Avant d’appliquer votre enduit, il vous faudra nettoyer soigneusement la paroi verticale enterrée. En effet, pour permettre à votre support de retrouver son état initial, il est important que toutes les finitions soient enlevées, quel que soit leur état.

Une fois décapé, le mur subit un « étoupage » afin de bloquer l’humidité et de permettre au support d’être sec. Pour finir, les sels hygroscopiques qui sont dans le mur vont également subir un traitement.

L’étoupage du mur est en réalité une opération qui consiste à appliquer l’enduit d’étanchéité sur un matériel. Ce produit a plusieurs atouts il est en effet :

  • facile à appliquer
  • résistant à la pression de l’eau dans les murs
  • sans odeur, ininflammable et écologique.

À côté de cela, notons qu’il est multi-usage.

Procéder à la décompression des murs

L’intervention depuis l’intérieur nécessite la mise en place d’un mécanisme d’évacuation de l’eau sous pression. L’idée est de permettre la « décompression des murs ». En effet, avec cette méthode, le mur est sec à l’intérieur, mais l’eau s’accumule dans les parois de ce dernier et fragilise toute l’architecture de la maison.

L’évacuation de l’eau est possible grâce à un système de drainage extérieur ou intérieur qui va se charger d’acheminer l’eau vers un puisard. On peut également faire usage d’une pompe de relevage pour remonter l’eau jusqu’aux conduits d’évacuation de la maison.

Opter pour un traitement de masse

Le traitement de masse est un procédé qui s’assimile à la méthode de traitement des remontées de résine hydrophobe. L’idée est de permettre au mur d’être étanche dans son ensemble. En effet, la résine est injectée à basse pression sur toutes les surfaces du mur enterré. Cette opération va permettre au produit d’entrer en contact avec l’eau, de durcir et de traiter le mur en profondeur.

De ce fait, l’eau ne peut plus circuler dans le mur. Ce dernier devient a priori imperméable. Il faut dire que parfois, le traitement de masse s’avère insuffisant face aux parois du mur. Conséquence, l’eau peut toujours s’infiltrer dans le mur. Il est donc important de compléter avec un traitement localisé par enduit d’étanchéité.

Quelques conséquences de l’humidité dans un mur enterré

Un mur humide entraîne des conséquences relativement importantes. On peut citer :

  • l’usure des finitions telles que les enduits ou encore la peinture
  • la formation de moisissures et des champignons
  • les remontées d’eau capillaires dans la partie supérieure des murs, etc.

En définitive, il est à noter que les sous-sols sont réellement exposés à l’infiltration des eaux. Si vous souhaitez en faire une pièce habitable, il n’est pas conseillé de laisser libre cours à l’humidité. Il faudra donc tout mettre en œuvre pour lutter contre ce phénomène. Outre certains traitements, vous pouvez faire appel à un spécialiste. Celui-ci dispose en effet de toute la technicité nécessaire et des équipements qu’il faut pour vous garantir un travail de qualité.

Philippe