credit immobilier fonctionnaire

Crédit immobilier fonctionnaire : comment ça marche et quels sont les avantages ?

En tant que salarié de la fonction publique, la possibilité vous est offerte d’obtenir un crédit immobilier fonctionnaire. Réservé aux agents de l’Etat, ce type de prêt est offert à des conditions très avantageuses sur lesquelles nous vous proposons de revenir en détail dans cet article. Mais avant cela, nous ferons un petit tour d’horizon des avantages particuliers dont bénéficient les fonctionnaires en matière de crédit immobilier.

Crédit immobilier pour les fonctionnaires, quels avantages ?

L’un des principaux avantages liés au statut de fonctionnaire est la stabilité de l’emploi. Celui-ci est, en principe, garanti à vie. Comme vous pouvez donc vous en douter, cette stabilité et la garantie qui y est associée sont très appréciées par les banques. En vous prêtant de l’argent, le risque de défaut de paiement qu’elles courent est en effet minime.

De plus, en tant que salarié de la fonction publique, votre rémunération est amenée à évoluer positivement tout au long de vos années de service. Pour les banques c’est un autre bon point qui fait de vous un client idéal pour le crédit. De ce fait, elles sont naturellement disposées à faire un certain nombre de concessions afin que vous vous engagiez auprès d’elles.

Un taux d’intérêt plus intéressant

Les salariés de la fonction publique obtiennent généralement leur crédit immobilier avec un taux d’intérêt moins élevé que les salariés du privé par exemple. Pour les raisons évoquées plus haut, les banques sont en effet prêtes à revoir leur TAEG un peu à la baisse, sachant que les risques de non-recouvrement du prêt sont infimes.

Mais attention ! Pour être sûr de bénéficier effectivement de cet avantage lié à votre statut, il est tout de même important d’entretenir votre profil emprunteur. Votre dossier sera en effet étudié sur la base des mêmes critères que ceux des autres demandeurs.

Évitez donc de multiplier les découverts à l’approche de votre demande de prêt (au moins trois mois avant). De plus, votre capacité de remboursement, votre reste à vivre et votre taux d’endettement seront également évalués avant de fixer les conditions figurant au contrat de prêt.

N’hésitez pas à visiter Verilor pour dénicher le meilleur taux !

Une prime d’assurance emprunteur moins chère

Parmi les préalables imposés par la banque avant l’octroi d’un prêt immobilier, il y a la souscription à un contrat d’assurance emprunteur. Les fonctionnaires n’en sont pas exemptées. Cependant, la plupart des mutuelles proposent des contrats taillés sur mesure pour les fonctionnaires, avec des primes dont les montants sont beaucoup moins élevés, pour des niveaux de couverture équivalents.

En clair, si vous êtes fonctionnaire, exit le contrat d’assurance groupé par votre banque. Optez plutôt pour une délégation d’assurance et comparez les offres proposées par les mutuelles pour les salariés du public. Vous pourriez ainsi faire de grosses économies.

credit immobilier fonctionnaire achat maison

Le cautionnement gratuit ou très réduit

Avant l’octroi d’un prêt immobilier, les banques exigent un cautionnement (ou garantie). Celui-ci peut prendre la forme de :

  • Une garantie réelle : hypothèque ou nantissement ;
  • Une garantie personnelle : pour les salariés du secteur public, il s’agit d’un cautionnement qui peut être accordé par votre mutuelle. La bonne nouvelle, c’est qu’il peut être gratuit, à condition que vous disposiez d’un apport personnel et que votre taux d’endettement ne dépasse pas les 33 %.

Précisons cependant que toutes les mutuelles n’ont pas d’accord avec les banques leur permettant de vous accorder gratuitement le cautionnement. Il est donc important de bien vous renseigner à ce propos. Mais dans tous les cas, même s’il n’est pas gratuit, le cautionnement qui vous sera exigé sera beaucoup moins élevé que celui imposé aux travailleurs du secteur privé. En moyenne, il tourne autour de 0,4% à 0,5% du montant du prêt au lieu 1,2 %.

Des frais de dossiers et de gestion moins élevés

En plus des précédents avantages accordés pour un crédit immobilier fonctionnaire, certaines banques appliquent aussi des frais des dossiers moins élevés pour les demandes de crédit immobilier pour fonctionnaire. A cela, s’ajoutent les autres économies possibles grâce aux packs spéciaux généralement proposés pour la gestion des comptes bancaires des agents su secteur public.

Qu’en est-il donc exactement du prêt immobilier fonctionnaire ?

Il s’agit d’un dispositif mis en place en faveur des agents et assimilés fonctionnaires afin de leur faciliter encore plus l’accès au crédit immobilier. Il représente, pour les salariés du public, l’alternative au prêt action logement, auquel ils n’ont pas droit.

Pour l’obtenir, vous devez respecter les quatre principales conditions suivantes :

  • Le montant du prêt sollicité doit servir au financement de l’achat ou de la construction d’une résidence principale. Il peut aussi être utilisé pour financer des travaux d’agrandissement de votre résidence actuelle ;
  • La distance entre le bien à financer et votre lieu de travail ne doit pas dépasser 50 km. De plus, vous devez vous engager à intégrer les lieux dans un délai de 12 mois suivant la signature du contrat de vente ou la fin des travaux ;
  • Le prêt immobilier fonctionnaire doit venir en complément à un prêt immobilier classique, à un prêt conventionné ou encore à un PAS (prêt d’accession sociale).
  • Le montant de ce prêt ne doit pas dépasser 35 % du coût d’acquisition du bien. De plus, des plafonds sont imposés sur la base des trois zones suivantes : Paris (Zone 1), Agglomération Ile de France et villes de plus de 100 000 habitants (Zone 2) et le reste du territoire plus les DOM (Zone 3).

Ces conditions sont, bien entendu, cumulatives. Précisons pour finir, que le gouvernement revoit assez souvent par arrêté, les taux du crédit et les autres avantages accordés dans le cadre d’un crédit immobilier fonctionnaire. Prenez donc la peine de vous renseigner sur les conditions en vigueur au moment de votre demande.

Lire aussi : Quel est le salaire nécessaire pour emprunter 300 000 euros ?