Déco & Travaux

Comment faire une allée en béton désactivé ?

Par Patricia , le 05/01/2022
sol en beton

Pour la construction ou la rénovation de son jardin, il est possible d’opter pour la réalisation d’une allée en béton désactivé. La bonne nouvelle, c’est qu’il s’agit d’une tâche que l’on peut faire soi-même, à condition de bien s’y prendre. Voici donc les différentes étapes à suivre ainsi que nos conseils pratiques pour la fabrication du matériau et la réalisation de votre allée.

Allée en béton désactivé : définition et avantages

Avant d’aborder les étapes à suivre pour réaliser une allée en béton désactivé, il convient de faire un petit zoom sur ce matériau qui est de plus en plus populaire aujourd’hui.

Le béton désactivé : qu’est-ce que c’est ? 

Le béton est un matériau de construction constitué de granulats (sable, graviers, cailloux, galets, etc.) et d’un liant comme le ciment. À la différence du béton classique qui est généralement lisse, le béton désactivé (qu’on appelle aussi béton dénudé) laisse apparaître les granulats à sa surface. Il a donc un aspect décoratif.

Pourquoi utiliser le béton désactivé pour la réalisation de son allée ?

L’allée d’une maison peut faire l’objet d’un travail de décoration. L’étape importante de ce dernier consiste à choisir le type de matériau à utiliser pour le revêtement. Dans ce cadre, l’aspect esthétique et les possibilités qu’il offre font du béton désactivé le choix privilégié de plus en plus de professionnels et de particuliers.

Faisant partie de la gamme des bétons décoratifs, ce matériau est facile à personnaliser. Il suffit de choisir la forme, la taille et la couleur des granulats à utiliser. De plus, que l’exposition des granulats en surface fait de ce revêtement un bon antidérapant. Enfin, comme le béton classique, il est résistant aux intempéries et facile à entretenir.

Comment fabriquer du béton désactivé ?

Afin de réaliser votre allée en béton désactivé, le principal préalable est, naturellement, de fabriquer le matériau. Pour cela, commencez par définir clairement les caractéristiques décoratives recherchées pour votre allée. Cela conditionne notamment le choix des différents matériaux à utiliser.

Les matériaux à utiliser

Le béton dénudé se fabrique de la même manière que le béton ordinaire. Il faut essentiellement de l’eau, du ciment, du sable et des granulats. Naturellement, la couleur du béton obtenu dépendra de celle du ciment choisi. A ce propos, sachez que vous avez le choix entre du ciment gris classique ou du ciment de couleur blanche.

Les granulats constituent l’élément fondamental de la réussite d’un béton désactivé. En fonction du résultat recherché, vous devez choisir convenablement la forme, la taille et la couleur de ceux-ci. 

La réalisation du dosage

Pour réussir la fabrication de votre béton dénudé, le dosage est une étape cruciale.  L’ensemble doit être parfaitement homogène. Dans ce cadre, pour le mélange sable granulats, il est généralement recommandé de mettre 2/3 de granulats pour 1/3 de sable fin. Pour le liant, prévoyez une dizaine de seaux de gravier pour un sac de ciment de 35 kg ; le béton étant dosé à 350 kg/m3.

Plus précisément, pour obtenir 200 litres de béton, prévoyez :

  • 35 litres d’eau ;
  • 70 kg de ciment ; 
  • 100 litres de sable ; 
  • 160 litres de granulats. 

Précisons également que le dosage est fonction de la grosseur des granulats utilisés.

Quelles étapes suivre pour réaliser son allée en béton désactivé ?

Maintenant que le matériau de base est prêt, voici les étapes à suivre pour réaliser votre allée en béton désactivé.

beton denude 1

1re Étape : la préparation du chantier

Pour toute activité de construction ou de rénovation, il est nécessaire de préparer le chantier. Cela consiste notamment à protéger les abords du chantier afin de limiter les risques de projection. Il faut également décaisser le support (le sol, dans ce cas) sur une profondeur de 25 cm pour une allée carrossable. Pour une allée piétonne, 16 cm suffisent. L’objectif ici est d’optimiser la résistance de votre revêtement. 

Ensuite, à l’aide d’une plaque vibrante ou d’un rouleau compacteur, compactez la surface préparée et destinée à recevoir le revêtement en béton. Il est par ailleurs important de conserver une pente de 0,5 à 1 cm/m pour favoriser l’évacuation des eaux de pluie. 

Autre sous-étape importante dans la préparation du chantier : la réalisation du coffrage pour couler le béton. Cela consiste à installer des planches de bois tout autour de la surface de l’allée. Optez pour des planches ayant une épaisseur supérieure à 25 mm, afin de pouvoir résister à la pression du béton. Leur hauteur doit aussi correspondre à la surface finale de la dalle en béton.

Petite astuce : pour faciliter le « démoulage » ou le « décoffrage », enduisez les faces intérieures des planches de coffrage avec de l’huile.

2e étape : le calepinage

Dans le domaine de la construction, le calepinage est une technique utilisée pour la pose d’un revêtement. Il permet de définir les éléments à poser ainsi que leurs dispositions. Pour la réalisation de votre allée en béton désactivé, on recommande d’utiliser des pavés de briques, des bordures en aluminium ou des pierres pour délimiter les différentes zones.

Le calepinage doit être posé sur un lit de mortier quelques jours avant de couler le béton. En outre, il est conseillé d’installer des joints de dilatation (des baguettes spécifiques en plastique) tous les 2 ou 3 mètres linéaires si votre surface est supérieure à 20 mètres carrés. Cela permet d’éviter la déformation de l’ouvrage.

3e étape : le bétonnage

Avant de couler le béton, il est important que certaines conditions climatiques soient réunies :

  • Températures de 5 à 22°C ;
  • Hygrométrie de 60 à 80 % ;
  • Absence de pluie et de grand vent.

Lorsque ces conditions sont rassemblées, commencez par niveler la surface avec une grande règle de maçon. Couler le béton, tirez, nivelez et talochez pour un résultat uniforme. Une fois l’ensemble lissé, pulvérisez le désactivant sur toute la surface à l’aide d’une buse large. 

4e étape : Le nettoyage du revêtement et l’application de la résine de finition

Cette opération qui s’effectue entre 24 et 48 heures après le coulage du béton permet de retirer la couche de laitance superficielle et de faire apparaître les granulats. Assurez-vous de tenir compte des conditions météorologiques et de la prise du béton avant de procéder au nettoyage.


De plus, privilégiez un nettoyeur à haute pression (au minimum de 120 bars). Au cours du lavage, essayez de garder le jet à une distance de 30 à 50 cm du revêtement pour réduire l’impact. Enfin, pour protéger le béton des infiltrations d’huiles et autres polluants, appliquez une résine de finition.

Lire aussi : Le bar en pierre : que faut-il savoir sur ce type de bar déco ?

Patricia