vendre une maison sous hypotheque

Est-il possible de vendre une maison sous hypothèque ?

Dans le cadre d’un prêt immobilier, l’hypothèque d’une maison fait partie des principales garanties demandées par les banques et organismes de crédit. Cependant, nombreux sont les emprunteurs qui s’interrogent parfois sur la possibilité de vendre une maison sous hypothèque. Alors, est-ce possible ? Si oui, quelles sont les règles et conditions qui encadrent une telle opération ? Réponses et explications dans cet article.

L’hypothèque d’une maison peut-elle empêcher sa vente ?

C’est la question que se pose beaucoup de particuliers, les uns avant de s’engager, les autres, lorsqu’ils souhaitent se défaire d’un bien immobilier placé sous hypothèque.

La première chose à savoir sur le sujet, c’est que bien que l’hypothèque soit une sûreté réelle adossée à une maison en particulier – et qu’elle implique que la valeur du bien soit affectée en priorité au remboursement du crédit immobilier –, elle ne peut en aucun cas empêcher la cession du bien immobilier concerné.

En effet, l’hypothèque, qu’elle soit conventionnelle, légale ou encore judiciaire, n’est rien de plus qu’une inscription administrative dont le but est de garantir une dette. En tant que telle, elle ne peut déposséder le propriétaire qui, bien entendu, continue de jouir de tous les droits et obligations sur le bien hypothéqué.

Par ailleurs, il est également important de noter que le fait que le logement à vendre soit sous hypothèque n’a généralement aucune incidence sur les délais de vente. Ceci pour la simple et bonne raison que les notaires sont des professionnels qui ont la maîtrise parfaite du fonctionnement des transactions de ce type. Ils n’ont par conséquent aucune difficulté à accomplir les formalités requises auprès des services de publicité foncière, et ce, dans des délais semblables à ceux des autres formes de transactions.

Lire aussi : Pourquoi et comment contacter la chambre des notaires ?

Vendre une maison sous hypothèque, comment ça se passe ?

En règle générale, quand on vend une maison hypothéquée, la vente sur le marché immobilier classique se déroule de la même façon que celle de n’importe quel bien immobilier. En effet, quel que soit le type de transaction immobilière, c’est le notaire en charge de cette dernière qui s’occupe des différentes formalités à effectuer.

Il se charge donc de :

  • Contacter le bénéficiaire de l’hypothèque afin de lui demander un décompte des montants dus;
  • Procéder au remboursement du créancier à l’aide des fonds de l’acheteur avant de reverser la différence au vendeur sauf, bien sûr, en cas de transfert d’hypothèque. Dans ce cas particulier, des indemnités de remboursement peuvent s’appliquer suivant le contrat de crédit.

vendre une maison sous hypotheque 2

Faut-il informer l’acheteur de la situation du bien immobilier hypothéqué ?

Cette question revient très souvent dans les discussions qui précèdent la vente d’une maison sous hypothèque. Et aussi surprenant que cela puisse paraître, la réponse est NON ! Rien n’oblige en effet le vendeur à communiquer sur cet aspect avant la vente. De la même façon, il n’est pas utile de faire mention de la mise sous hypothèque du bien dans le compromis de vente.

Toujours dans le même sens, et contrairement à certaines idées reçues, l’emprunteur n’a pas non plus à fournir au potentiel acquéreur un relevé de situation administrative, également connu sous le nom de « certificat de non-gage ». Ceci s’explique par le fait que ce procédé n’a aucun intérêt étant donné que le notaire chargé de l’opération de vente s’assure normalement de vérifier la situation administrative de la maison avant de finaliser sa vente.

Quoi qu’il en soit, il ne faut pas oublier que l’hypothèque ne concerne que l’emprunteur, qui est dans le cas présent le propriétaire du bien immobilier, et son créancier. De plus, cette question est toujours résolue par le notaire lors de la transaction. L’acheteur ne peut donc pas être tenu responsable de la dette contractée par l’ancien propriétaire d’une maison.

Vente de maison sous hypothèque : une mainlevée est-elle nécessaire ?

En théorie, il est possible que le propriétaire demande une mainlevée hypothécaire lorsque la dette reliée à l’hypothèque de la maison est entièrement remboursée avant la transaction. Toutefois, demander l’effacement de l’inscription hypothécaire auprès du service de publicité foncière est tout à fait inutile pour préparer la vente.

Encore une fois, c’est au notaire en charge de l’opération que revient l’obligation de contacter le bénéficiaire de l’hypothèque afin de prendre connaissance du montant des sommes dues en vue de leur règlement.

Est-il possible de transférer l’hypothèque d’une maison ?

Avant de vendre une maison sous hypothèque, le propriétaire du bien a la possibilité de demander le transfert de l’hypothèque sur une autre maison. Toutefois, la réalisation de ce transfert reste soumise à la condition que l’organisme prêteur accepte la demande.

Pour mettre toutes les chances de son côté, l’emprunteur doit effectuer sa demande de transfert d’hypothèque au moins deux (2) mois à l’avance. En effet, ce dernier doit anticiper la vente de son bien hypothéqué afin d’accorder à son créancier le temps dont il a besoin pour examiner sa demande et accepter de soumettre à l’hypothèque une autre de ses possessions immobilières. Il faut noter que ce type d’opération génère habituellement des frais d’hypothèque, dont l’initiateur doit s’acquitter.

Cependant, rien n’oblige le prêteur à accepter le transfert de l’hypothèque sur un autre bien immobilier même lorsque toutes ces exigences sont respectées. Il peut en effet exiger le remboursement pur et simple des fonds prêtés et des intérêts associés si la vente de la maison sous hypothèque à un tiers est conclue.

Lire aussi : Quel est le délai pour quitter une maison après la vente ?