administrateur de biens et syndic de copropriete

Administrateur de biens et syndic de copropriété : zoom sur ces deux métiers

L’administrateur de biens et le syndic de copropriété font partie des intervenants majeurs en matière de gestion d’un bien immobilier. Mais bien qu’ils soient souvent confondus, ces deux professionnels jouent chacun un rôle bien précis.

Dans cet article, nous vous proposons donc de mieux saisir les nuances entre la fonction de « gestion locative » et celle de « gestion syndic », cet article. Vous y trouverez également des astuces pratiques afin de choisir un bon professionnel.

Administrateur de biens et syndic de copropriété : clarification conceptuelle

L’administrateur de biens et le syndic de copropriété sont deux professions en plein essor. Liées toutes les deux à la gestion immobilière, elles sont toutefois bien différentes. Il est donc important de clarifier chacun de ces concepts.

Administrateur de biens : définition

Également appelé gérant immobilier ou gestionnaire immobilier, un administrateur de biens est un professionnel qui s’occupe de la gestion locative d’un bien immobilier. Cette activité regroupe l’ensemble des opérations qui encadrent l’administration d’un bien en location.

L’administrateur de biens travaille pour le compte de particuliers, de compagnies d’assurances ou de sociétés foncières. Il se substitue au propriétaire afin de lui alléger les tâches nécessaires pour l’exploitation optimale de son bien. La durée de son mandat est limitée à un an, renouvelable par entente tacite.

Quid du syndic de copropriété ?

Conformément à la loi de 1965, tout immeuble à appartements comportant plusieurs propriétaires doit avoir un syndic. Ce dernier s’occupe principalement de l’administration des parties communes de l’immeuble.

Il représente également le syndicat des copropriétaires, c’est-à-dire, l’ensemble des copropriétaires d’un immeuble. Le syndic de copropriété est élu en assemblée générale à la majorité absolue pour une durée renouvelable comprise entre 1 et 3 ans.

Lire aussi : Investissement locatif : quelles sont les charges liées ?

Gestionnaire de biens : rôles et qualifications requises

L’administrateur de biens immobiliers accomplit diverses tâches pour la gestion efficace d’une propriété. C’est la raison pour laquelle il doit disposer de toutes les qualifications nécessaires en la matière.

Quels sont les rôles d’un administrateur de biens ?

Rappelons que le rôle principal d’un administrateur immobilier est de gérer un immeuble appartenant à une personne physique ou morale. Plus précisément, il organise la location du bien en faisant sa promotion à travers des annonces publicitaires. Il organise également les visites de l’appartement ou de la maison en location.

Il se charge ensuite de l’analyse des dossiers de candidatures au bail afin de choisir le meilleur candidat. Pour cela, il tient compte de la solvabilité de ce dernier et de sa situation professionnelle.

Le rôle d’un administrateur de biens inclut également la rédaction des contrats de location, ainsi que l’état des lieux d’entrée et de sortie et l’encaissement du dépôt de garantie.

administrateur de biens et syndic de copropriete 2

Par ailleurs, en matière de gestion, l’administrateur de biens :

  • Tient la comptabilité du logement ;
  • S’occupe de la gestion des sinistres ;
  • Envoie les avis d’échéances et encaisse des loyers ;
  • S’occupe du paiement des charges de copropriété ;
  • Effectue les opérations de rénovation et de maintenance du bien ;
  • Représente son client lors des Assemblées Générales de la copropriété.

De plus, il gère, si nécessaire, les dossiers d’impayés auprès d’un huissier, d’un avocat ou d’un assureur.

Qui peut être administrateur de biens ?

La profession d’administrateur de biens est encadrée par la loi. De façon concrète, pour exercer en toute légalité, il faut impérativement posséder une carte professionnelle «Gestion immobilière».

Pour l’obtenir, une formation, ainsi que certaines qualifications professionnelles sont requises. Peuvent donc exercer ce métier, les personnes détentrices de l’un des diplômes suivants :

  • BTS en professions immobilières ;
  • Certificat d’administrateur de biens immobiliers ;
  • Licence professionnelle en management du patrimoine ;
  • Licence professionnelle en gestion et administration de biens ;
  • BUT (Bachelor Universitaire de Technologie) en carrières juridiques ;
  • Masters professionnels en maintenance et exploitation des patrimoines.

Lire aussi : Agent immobilier et maman : c’est possible ?

Syndic de copropriété : fonctions et compétences requises

Le syndic est un acteur qui joue un rôle essentiel dans le bon fonctionnement d’une copropriété. À l’instar du gestionnaire de biens, ses rôles et missions sont clairement définies. En sa qualité de représentant légal du syndicat de copropriétaires, il s’occupe principalement des finances et de l’administration de la copropriété.

Quelles sont les missions d’un syndic de copropriété ?

En matière de gestion financière, les fonctions du syndic impliquent entre autres :

  • Le recouvrement des impayés ;
  • Le paiement des factures des fournisseurs ;
  • La réalisation des comptes du syndicat et leurs annexes ;
  • L’établissement du budget prévisionnel de la copropriété ;
  • La collecte des charges à travers l’envoi des appels de fonds ;
  • L’ouverture d’un compte bancaire distinct au nom du syndicat.

Sur le plan de la gestion administrative de l’immeuble, le syndic se charge de l’immatriculation de la copropriété et de la mise à jour des données financières dans le registre national des copropriétés : https://www.registre-coproprietes.gouv.fr/. De plus, il réalise et met à jour la fiche synthétique de la copropriété. Cette dernière renseignant les copropriétaires sur le fonctionnement de la copropriété et sur l’état de l’immeuble est obligatoire.

Le syndic de copropriété fait exécuter les décisions prises au cours de l’assemblée générale (AG), ainsi que le règlement de la copropriété. Il administre aussi les parties communes de l’immeuble et assure son entretien, ainsi que sa conservation. Ainsi, il réalise et met à jour le carnet d’entretien de l’immeuble. Il organise également les votes en AG concernant les décisions importantes. Précisons enfin que le syndic est tenu de mettre en place un accès en ligne aux documents de la copropriété.

administrateur de biens et syndic de copropriete 3

Comment accéder à la profession ?

Pour exercer le métier de syndic, il faut disposer d’une carte professionnelle. Les diplômes qui donnent accès à la profession sont, entre autres :

  • Le BUT en carrières juridiques ;
  • Le BTS en professions immobilières ;
  • La Licence professionnelle en métiers du droit de l’immobilier ;
  • La Licence professionnelle en gestion et administration de biens ;
  • Le Master professionnel en maintenance et exploitation des patrimoines immobiliers.

Un Mastère spécialisé en gestion patrimoniale et immobilière, maîtrise d’ouvrage et gestion immobilière donne aussi accès à la profession. En outre, il faut noter que le syndic peut tout aussi bien être un professionnel qu’un non professionnel.

Dans le premier cas, il intervient par le biais d’une société externe spécialisée en gestion des immeubles. Par contre, dans le second cas, il peut s’agir d’un syndic bénévole (un seul copropriétaire élu en qualité de syndic) ou d’un syndic coopératif (le conseil syndical gère alors la copropriété).

Quelle différence entre un syndic et un gestionnaire de bien ?

Le syndic de copropriété et l’administrateur de biens opèrent dans la même sphère d’activité. Cependant, avec l’organisation actuelle du marché, ces deux professions sont assez distinctes.

En effet, dans le cas d’un immeuble comportant plusieurs propriétaires, l’administrateur de biens ne s’occupe que de l’appartement de son client. Le syndic travaille, quant à lui, à une échelle plus large, en gérant l’ensemble des copropriétaires.

Autrement dit, l’administrateur de bien intervient uniquement pour la gestion d’un bien dans la copropriété, tandis que le syndic gère toutes les parties communes de la copropriété.

Comment choisir le bon professionnel ?

L’administrateur de biens et le syndic de copropriété jouent des rôles importants pour la vie d’un immeuble. De ce fait, leur choix ne doit pas se faire à la légère. Avant tout, il est donc indispensable de s’assurer de leurs compétences et de leurs qualifications, même quand il s’agit d’un syndic non professionnel.

Pour cela, assurez-vous que le professionnel choisi possède une carte professionnelle à jour. Naturellement, Il est également nécessaire de prendre en compte les tarifs proposés. Enfin, n’hésitez pas à réaliser un entretien afin d’évaluer leurs capacités, avant la signature du contrat.

Lire aussi : Business plan immeuble de rapport : guide et conseils